Techniques réflexes

Depuis plus de 5000 ans, différentes techniques réflexes sont utilisées partout dans le monde.

On parlait anciennement de la « théorie des sympathies », puisque l’objectif est de faire résonner en sympathie différentes parties du corps, même à distance.

Toute réflexologie met en œuvre un système complexe lors duquel un stimulus (sur la peau ou la muqueuse endonasale) engendre la réponse d’un organe, grâce au travail de transmission du système nerveux.

 

Lors d’une consultation de Naturopathie, nous pourrons décider de mettre en place un travail régulier grâce à la réflexologie.

 

Réflexologie auriculaire

La réponse réflexe au niveau de l’oreille peut être remarquable grâce à son innervation et sa vascularisation particulièrement denses.

Il s’agit de rechercher les points les plus sensibles sur le pavillon de l’oreille, puis d’appliquer une pression mesurée.

Chaque point est en relation avec une partie du corps qui se projette sur l’oreille comme un fœtus tête en bas.

Certains points pourront être stimulés plus longtemps grâce à la pose d’un aimant ou d’une minuscule aiguille semi-permanente (ASP), qui tombe après quelques jours.

Même pas mal !

 

 

Réflexologie endonasale

Les muqueuses qui tapissent l’intérieur du nez sont extrêmement innervées et donc réceptives aux stimuli.

La proximité du cerveau augmente l’efficacité de la propagation des messages nerveux transmis entre la muqueuse et les organes voisins.

 

Il s’agit principalement ici de rééquilibrer les systèmes nerveux ortho- et para- sympathiques, en stimulant les cornets supérieur, moyen et inférieur des fosses sinusales, à l’aide d’un fin stylet métallique.

Cette technique permet également une action remarquable sur le fonctionnement de la sphère ORL, ainsi que sur certaines migraines.